Le marketing : gros mot ou concept vide ?

Une part importante de dirigeants de PME françaises avoue encore aujourd’hui éprouver, sinon une suspicion, du moins une réticence à l’égard du marketing.
Si vous en faites partie, revenons aux fondamentaux...

Le marketing sous toutes ses facettes

Faites tourner le cube et cliquez sur une face pour obtenir plus d’informations.

Le marketing peut être considéré à la fois comme une discipline, une philosophie ou encore un corpus de méthodes permettant de proposer une offre de valeur au marché qui réponde aux attentes des clients potentiels. Comme toute activité d’entreprise, le marketing se structure autour d’une colonne vertébrale qui relie les objectifs assignés par le dirigeant aux moyens déployés par son équipe. La notion de performance attachée au marketing doit donc s’inscrire dans une finalité et ne pas uniquement revêtir un caractère de métrique brute.

Nous vous proposons ici une approche didactique adaptée à toutes les entreprises, y compris aux TPE–PME : elle articule le marketing dans une mécanique permanente et interactive qui facilite l’identification des allers–retours et des différents arbitrages à accomplir, et surtout la compréhension du cheminement et de la cohérence à poursuivre pour atteindre la performance attendue.

Dans cette approche multidimensionnelle, le marketing se conçoit symboliquement comme une "planète" cubique tournant autour d’un axe dont les pôles sont constitués des buts à poursuivre et des moyens pour les atteindre. Autour de cette épine dorsale, 2 champs de force s’exercent : d’une part, la relation entre l’offre et la demande qui définit la loi même du marché ; d’autre part, les facteurs externes et internes à l’entreprise qui en influencent spécifiquement l’équilibre. Ces 2 pôles et 4 méridiens forment les 6 facettes du cube marketing.

Stratégie marketing

Les finalités de la politique marketing se traduisent alors dans la strategie marketing qui détermine les façons d’y parvenir par le positionnement distinctif et la promesse de son offre, ainsi que la segmentation et le ciblage de son marché.

Politique marketing

Tout démarre avec la politique marketing, affirmation des finalités de l’entreprise, qui expose ses valeurs et sa vision, fixe les objectifs qui en découlent et mène l’évaluation qui les oriente et les réoriente.

Environnement marketing

l’environnement marketing apporte une perspective externe de la confrontation de l’offre et de la demande : il englobe les consommateurs visés, la concurrence qui les convoite, l’écosystème général du marché et le climat macroéconomique.

Mettant l’intelligence au service de l’anticipation, ce travail de veille est le fruit d’une démarche analytique qui favorise et débouche sur un processus décisionnel.

Mix marketing

Le mix marketing formalise la démarche interne de l’entreprise pour assurer la convergence de l’offre et de la demande de ses produits et services : il inclut les 4 composantes classiques du produit, du prix, de la distribution et de la communication.

Assurant la coordination dans une recherche d’optimisation, cette mise en cohérence des ressources s’inscrit dans l’exercice de planification de l’entreprise et le traduit dans un livrable opérationnel.

Cycle marketing produit

Alimenté par la compréhension de l’environnement, le cycle marketing produit déroule les étapes successives de recherche, de conception, de déploiement et de retrait inhérentes à tout produit ou service dûment managé.

Plaçant l’innovation dans une logique de réalisation, le management produit est le premier impacté dans le mécanisme décisionnel de l’entreprise et donne lieu à une planification rigoureuse.

Cycle marketing client

Armé par le mix marketing, le cycle marketing client parcourt les moments clés de l’engagement client, depuis son attraction et son acquisition jusqu’à sa fidélisation et la réputation à laquelle il concourt, impactant à son tour l’environnement marketing dans une boucle permanente.

Entretenant le relationnel dans une quête d’adéquation, ce dispositif client résolument opérationnel réamorce par le feedback terrain le travail analytique nécessaire à l’amélioration continue de la performance.